Les différents moyens de contraception existants

Sur le marché, il existe actuellement, de nombreux moyens de contraception. Ils sont là pour faciliter la gestion des naissances, mais aussi, ils permettent de se protéger efficacement contre les maladies sexuellement transmissibles.

Les méthodes de contraception les plus utilisées

Les pilules contraceptives sont, sans équivoque, le moyen le plus utilisé par les femmes qui pratiquent les méthodes de contraception. Cette méthode vise à bloquer la production d’ovule à travers des techniques de contraceptions hormonales. Pour être effective, la pilule doit être prise au quotidien. Si la femme décide d’avoir un rapport sexuel en vue d’avoir des enfants, elle doit stopper progressivement la prise de pilules.
Une autre méthode de contraception est le préservatif. Le préservatif a pour rôle de retenir et de contenir le sperme produit par l’homme pour éviter qu’il n’aille féconder l’ovule de la femme.
De plus en plus de femmes utilisent aussi le patch contraceptif. Il a le même objectif que la pilule, mais au lieu d’ingérer un médicament, le patch se colle sur la peau. Il va alors activer des hormones qui vont bloquer le processus d’ovulation et éviter la grossesse non désirée chez la femme. Le patch se pose soit sur le bras, au niveau des fesses ou sur la partie abdominale. Il doit être porté en permanence, mais changé toutes les 3 semaines pour que son efficacité dure.

Les autres types de contraceptif

Le dispositif intra utérin est un autre type de contraceptif qui permet d’éviter la fécondation de l’ovule par les spermatozoïdes. C’est un dispositif qui a la forme d’un T et que seul un médecin peut insérer dans la zone utérine de la femme. Ce type de contraceptif peut être efficace pendant une période maximum de 10 ans.
On peut aussi stopper l’ovulation en optant ou en implantant un dispositif sous cutané. C’est aussi un procédé que seul le médecin pourra gérer. Il implantera dans ce cas, le dispositif sous la peau, au niveau du bras de la femme. Ce dernier va délivrer des hormones qui vont bloquer la formation d’ovule et sera efficace durant une période maximale de 3 ans.
Le dernier type de contraceptif est l’anneau vaginal. Il permet de stopper la progression des spermatozoïdes à l’intérieur de l’utérus tout en diffusant des hormones qui bloquent l’ovulation. Ce dispositif est à poser soi-même à l’intérieur du vagin. Dans ce cas, il ne doit être mis en place que durant les 3 semaines avant les règles, afin d’être efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *