Dépistage Sida: les signes de la maladie à connaître

Le Sida est une des maladies sexuellement transmissibles les plus répandues à travers le monde. Bien qu’il existe actuellement des traitements permettant de limiter la propagation du virus dans l’organisme, elle reste incurable à ce jour. Pour une meilleure prise en charge de la maladie, il est essentiel de la détecter à temps. Dans cette mesure, il est important de comprendre ce qu’est le sida et les premiers signes qui sont à connaître.

Le VIH Sida, qu’est-ce que c’est?

Malgré les différentes campagnes de sensibilisation sur le VIH Sida, il existe encore de nombreuses personnes dans le monde qui ignorent encore ce qu’est réellement cette maladie. Pour rappel, le Sida ou le syndrome d’immunodéficience acquise est un ensemble de symptômes successifs concernant la destruction de cellules de systèmes immunitaires. Il est provoqué par le virus de l’immunodéficience humaine ou VIH. Autrement dit, le Sida est le stade ultime de l’infection par le VIH lorsque la défense immunitaire de la personne atteinte de la maladie est fortement affaiblie et devient vulnérable aux maladies opportunistes pouvant entraîner la mort.

La transmission du VIH s’effectue à partir d’une ou plusieurs relations sexuelles non protégées, par une transfusion sanguine ainsi que par mère-enfant durant la dernière semaine de grossesse, pendant l’accouchement ou encore à travers l’allaitement maternel. La meilleure manière de détecter la maladie à temps est d’effectuer un dépistage chez un médecin ou faire un autotest sida disponible chez votre pharmacie en ligne. Le patient atteint du Sida est désigné par le terme sidéen. L’infection au VIH peut évoluer au Sida dans la mesure où le sidéen est atteint d’une maladie grave, dite opportuniste, comme la pneumonie, la méningite ou toute autre infection sévère. Dans la majorité des cas, les individus qui ont contracté le VIH, désignés séropositifs, sont atteints du Sida entre cinq à dix ans après l’infection s’ils ne sont pas traités.

Les symptômes qui ne trompent pas et nécessitant de faire rapidement un autotest sida

Dans bien des cas, l’infection au VIH ne présente pas des symptômes visibles sur le corps. Ceci rend cette maladie des plus redoutables du fait qu’elle peut envahir l’organisme pendant des mois ou des années sans se manifester. Ses symptômes passent souvent inaperçus, car ils sont assez communs et donc fréquemment confondus avec ceux d’autres maladies courantes comme la grippe. Comme déjà stipulé plus haut, le Sida est la dernière phase de l’infection par le VIH. Avant cela, le virus évolue sur plusieurs étapes, dont le stade de primo-infection, le stade de latence et enfin le stade de Sida. Chacun de ces stades peut présenter des signes pouvant être détectables:

  • Les symptômes du VIH au cours de la primo-infection

Durant ce stade, il est possible que le patient ne présente aucun symptôme. Néanmoins, il faut savoir que la progression de la maladie peut être différente d’un individu à un autre. Dans un cas sur deux, les premiers signes sont similaires à celles de la grippe ou de la mononucléose : maux de tête, fièvre, fatigue, rougeurs sur la peau, maux de gorge, douleurs musculaires et articulaires, etc. Chez plusieurs personnes, la primo-infection passe souvent inaperçue. Il est toutefois à noter que c’est au cours de ce stade que le patient qui vient de contracter le VIH présente le plus de risque de transmettre la maladie, car le taux de présence du virus dans l’organisme est le plus élevé. Ces symptômes apparaissent pendant une semaine à un mois, puis disparaissent.

  • Les signes du stade de latence ou phase asymptomatique

Le stade de latence survient après le stade de primo-infection. Durant ce stade, le patient est qualifié de séropositif. Bien que le virus s’attaque de manière inaperçue à la défense immunitaire du patient, ce dernier ne présente aucun symptôme. La progression de la maladie varie selon les individus. Cet état de latence peut durer durant quelques mois à plus de dix ans. Au cours de cette phase, le virus continu à se répliquer et à contaminer les autres cellules de l’organisme. Cela a pour conséquence d’affaiblir progressivement le corps et le système immunitaire chargé de protéger l’organisme des différentes infections virales, bactériennes et autres.

  • Les symptômes chez les sidéens

Un individu est déclaré sidéen à partir du moment où le Sida commence à progresser avec des signes plus sévères. Parmi les symptômes les plus fréquents chez les patients atteints du Sida, il y a principalement la tuméfaction ou le gonflement des ganglions, la diarrhée chronique, l’essoufflement, la perte de poids, les sueurs nocturnes les infections de la peau, etc. Ces symptômes s’accompagnent souvent des différentes maladies opportunistes qui profitent de l’affaiblissement des défenses immunitaires du patient. D’une manière générale, ces signes apparaissent au bout de 3 à 5 ans après l’infection au VIH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *