Les différents types d’infections urinaires

Les infections urinaires sont des maladies qui touchent les voies urinaires. D’origine bactérienne, elles touchent particulièrement les femmes en raison du rapprochement de l’anus et du conduit urétral. Cependant, les hommes peuvent être atteints à cause des calculs rénaux ou d’un volume important de la prostate qui engendre un blocage de la vessie. En tout, il existe 3 sortes d’infections urinaires.

L’urétrite ou l’inflammation de l’urètre

On parle d’urétrite lorsque l’infection touche l’urètre, c’est-à-dire le conduit dans lequel circule l’urine pour être évacuée. Cette infection est en principe due à des causes virales. Toutefois, elle peut provenir d’une bactérie ou encore d’une maladie sexuellement transmissible. En outre, l’urétrite peut avoir diverses causes comme les produits utilisés pour la toilette intime, les moyens de contraception sous forme de crème ou de mousse et les blessures. Les virus responsables de cette infection sont la plupart du temps l’herpès simplex et le cytomégalovirus. L’urétrite touche dans la majorité des cas les femmes en âge de reproduction. Elle se manifeste par une douleur abdominale, une douleur en urinant, des pertes vaginales, des mictions urgentes ou fréquentes, une fièvre et des frissons. Par ailleurs, elle peut toucher les hommes de 20 à 35 ans. Elle est favorisée par le fait d’avoir de nombreux partenaires sexuels. L’urétrite se manifeste chez les hommes par des brûlures lors de la miction, un gonflement de la zone du pénis ou de l’aine et des démangeaisons.

La cystite ou l’infection de la vessie

La cystite est une inflammation de la vessie causée par les bactéries, dont les Escherichia coli. Ce sont des bactéries intestinales qui traversent l’urètre et arrivent dans la vessie. Elle touche surtout les femmes et peut être récidivante. Cette infection est favorisée par divers facteurs comme une mauvaise hygiène intime, le port de vêtements trop serrés qui favorisent la transpiration et le développement des bactéries, les sous-vêtements synthétiques. Il faut laver régulièrement les régions génitales et anales. Veillez toujours à vous essuyer de l’avant à l’arrière après être allé aux toilettes. La cystite se manifeste par une envie fréquente et urgente d’uriner en très petite quantité, une douleur au-dessus du pubis, une brûlure au moment de la miction, une urine trouble ou malodorante.

La pyélonéphrite ou l’inflammation des reins

La pyélonéphrite est une infection qui touche les voies urinaires hautes, c’est-à-dire le rein et le bassinet. Elle provient généralement d’une cystite non traitée ou une résistance au traitement. Cette infection urinaire est favorisée par une malformation anatomique des organes urinaires ou une constipation prolongée. La pyélonéphrite se manifeste par des douleurs abdominales, des frissons et une fièvre. Comme toute infection urinaire, elle témoigne également une envie fréquente et urgente d’uriner, des mictions brûlantes, douloureuses et nauséabondes. Une complication peut avoir lieu donnant place à une pyélonéphrite aiguë. Elle se traduit par une forte fièvre, des vomissements, de la diarrhée et de vives douleurs lombaires. A la différence des autres infections urinaires, la pyélonéphrite fatigue énormément le patient.
Enfin, pour connaitre les causes et les astuces pour prévenir ces types d’infection, consultez ce guide de l’infection urinaire. Dans tous les cas, si vous souffrez d’infection urinaire, consultez vite un médecin. Ces infections urinaires sont traitées par des antibiotiques et des analgésiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *