Grossesse et médicaments : la prudence est de mise

Lorsqu’une femme est enceinte, elle doit faire attention à la prise de médicament. Inutile de rappeler qu’il faut prendre uniquement les médicaments prescrits par le gynécologue qui suit sa grossesse. Nous allons aborder dans ce document les documents contre-indiqués pendant la grossesse en vue de traitement de certains maux.

La grossesse et les antalgiques à éviter

Les antalgiques sont utilisés pour remédier aux diverses douleurs, il s’agit d’anti-inflammatoire. En général, les patients peuvent s’en procurer en pharmacie sans ordonnance et prescription médicale. Ces médicaments sont interdits chez la femme enceinte, surtout lors des dernières semaines de grossesse. La prise entraînerait des conséquences graves non seulement pour la mère mais aussi pour l’enfant.

La grossesse et les antibiotiques interdits

Voici d’abord trois familles d’antibiotique :
• Les cyclines : strictement interdit pendant les 4 premiers mois de la grossesse
• Les aminosides : seulement pour traiter les infections graves, ils peuvent impacter sur les reins et l’audition du bébé.
• Les quinolones : strictement interdits car les conséquences sur l’enfant sont graves.
Les antibiotiques qui peuvent être administrés, sans danger, par la femme enceinte sont : les pénicillines, les céphalosporines, et les macrolides.

La grossesse et les vaccins interdits

En ce qui concerne les vaccins, ceux-ci sont à éviter :
• Vaccin contre la rubéole
• Vaccin contre la fièvre jaune
Par contre certains vaccins ne sont pas autorisés sauf en cas de nécessité comme celui contre l’hépatite A et B, contre la poliomyélite, etc. Seuls les vaccins destinés aux femmes enceintes doivent être préconisés.

La grossesse et les traitements contre la migraine non autorisés

C’est fréquent qu’une femme enceinte souffre de migraine. Dans ce cas là, il faut savoir que les médicaments qui suivent sont contre-indiqués car la prise impacterait sur le placenta et le cordon ombilical : tous les médicaments composés d’aspirine, tous les médicaments à base de l’ergot de seigle, etc. Le paracétamol peut être utilisé pour guérir la migraine mais seulement sur une période donnée, et jamais après le 5e mois de grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *