Quels sont les principes clés de la médecine chinoise ?

Vieille de plus 4 500 ans, la médecine chinoise associe à la fois la pharmacopée, l’acupuncture et les massages pour guérir le corps et l’esprit. Cette méthode traditionnelle chinoise se transmettait de génération en génération tout en gardant toujours les mêmes principes.

Le Yin et le Yang

En médecine chinoise, il existe deux types d’éléments importants qui assurent le bon fonctionnement du corps humain. Il s’agit du Yin et du Yang. Le Yin représente le sexe féminin ou l’ombre. À côté, le Yang symbolise le soleil et la lumière. Ce sont deux entités à la fois complémentaires et contradictoires. Ils interagissent également avec les cinq éléments, à savoir le feu, la terre, l’eau, le métal et le bois. En rétablissant un certain équilibre entre ces différents éléments, on peut restaurer l’harmonie au sein de l’organisme.

Le qi

Appelé aussi énergie vitale ou souffle de vie, le qui est parmi l’un des principes de la médecine traditionnelle chinoise. Cette énergie se situe au niveau des sept points qu’on appelle les chakras. Ces derniers sont alignés du sommet du crâne jusqu’à l’extrémité de la moelle épinière. C’est à partir des 12 grands méridiens, parsemés de différents points que les flux d’énergie se propagent dans tout le corps. En acupuncture, ce sont surtout sur ces points que l’acupuncteur intervient. L’environnement, les émotions et les maladies sont des éléments qui peuvent déséquilibrer le qi.

La prévention

À l’opposée de la médecine conventionnelle, la médecine chinoise vise à prévenir un sujet de maladies ou de troubles. Dans le cadre théorique, c’est la notion de bien-être et de qualité de vie qui revient le plus souvent. Le premier repose sur l’hygiène de vie et le second sur le Qi Gong ou la pratique d’une activité physique régulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *